2019 : dans la lignée des grands millésimes en “9”?

Les vendanges 2019 se sont terminées le week-end du 12 et 13 octobre dans le vignoble de Bourgueil. Depuis, les vignerons travaillent aux chais et peaufinent leurs vinifications.

Premier aperçu du millésime 2019 qui se présente sous les meilleurs hospices en termes de qualité, mais en moindre quantité par rapport à 2018.

Tout d’abord, revenons quelques mois en arrière, dans la nuit du 3 au 4 avril, où un épisode de gel printanier recouvre les vignobles de l’Ouest de la Touraine, alors que les bourgeons ont fait leur apparition quelques jours avant. Ce sera le principal coup dur du millésime pour les vignerons, qui marquera de manière irréversible le rendement de l’appellation.

Ensuite, les fortes chaleurs et l’absence de précipitation de début juin à mi-septembre, vont permettre aux raisins d’atteindre un état sanitaire exceptionnel. Les vignerons aimeraient un peu d’eau pour fin septembre. C’est chose entendue quelques jours avant les vendanges !!

Ces pluies de la fin septembre, juste avant de démarrer les vendanges ont contribué à améliorer la qualité des raisins. Les jus sont très colorés et présentent une trame tannique très intéressante. Il en résulte des vins concentrés, riches et prêts pour une garde certaine !

Les vignerons s’accordent sur ce millésime 2019 à la hauteur des grands millésimes en “9”. “On aura à la fois des vins de garde et des vins fruités. L’état sanitaire des raisins récoltés est super, une belle qualité de raisins vendangés et des acidités idéales pour faire de grands vins.”

Vivement la dégustation !